Le désinvestissement consiste à faire pression sur l’économie israélienne en mettant fin aux investissements dans des entreprises israéliennes qui soutiennent l’occupation, la colonisation et l’apartheid israélien et qui en profitent.  Un site israélien identifie très clairement ce qu’il nomme « l’industrie israélienne de l’occupation » (voir www.whoprofits.org).

SURVEILLONS nos fonds de pension et EXIGEONS des dirigeants de ces fonds qu’ils refusent d’investir dans des entreprises israéliennes.

Un exemple à suivre :  Le Norwegian Government Pension Fund – Global. Ce fonds de pension a annoncé qu’il n’investira plus ses capitaux (estimés à 4.5 millions de dollars) dans la société israélienne Elbit. Motif évoqué : le géant électronique Elbit Systems Ltd a fourni du matériel électronique à la « barrière de séparation » qui a été érigée entre Israël et la Cisjordanie. Or la barrière a été décrétée illégale par le Tribunal international de La Haye. Le ministre norvégien des Finances, Kristin Halvorsen, a approuvé la décision prise par le comité d’Ethique du fonds de pension ; il a affirmé que son gouvernement « ne financera pas des sociétés qui contribuent directement à bafouer les droits de l’homme… ».