Si vous êtes membre d’un syndicat, d’un groupe communautaire, d’un groupe de défense de droit, d’un organisme de coopération international, d’une association étudiante, d’un groupe religieux, etc. vous pouvez présenter une résolution au conseil d’administration ou à l’assemblée générale demandant aux membres de votre groupe d’appuyer la campagne BDS

Voici une résolution-type[1] que vous pouvez faire adapter

 Considérant

  • L’ appel lancé par plus de 170 organisations de la société civile palestinienne le 9 juillet 2005
  • Que la campagne BDS vise exclusivement le respect par Israël du droit international et des droits des PalestinienNEs, droits violés systématiquement par les gouvernements israéliens successifs depuis la fondation d’Israël en 1948.
  • Que la campagne BDS repose sur l’existence d’un véritable apartheid pratiqué par Israël en Cisjordanie occupée et colonisée, à Gaza enfermé et étranglé par un blocus implacable, à Jérusalem-est en train de vivre un nettoyage ethnique de sa population palestinienne et en Israël même envers sa population «non juive».
  • Que la campagne BDS ne vise ni les juifs en tant que juifs ni Israël dans son droit à l’existence dans les limites reconnues par les Nations Unies (frontière appelée Ligne verte reconnue en 1949 mais «effacée» par l’occupation de toute la Cisjordanie, de Gaza, l’annexion de Jérusalem-est du Golan syrien en 1967) mais les politiques israéliennes d’occupation, de colonisation et d’apartheid.
  • Que la campagne BDS est un moyen d’action pacifique, une action citoyenne visant la justice, et qui se déroule au plan international
  • Que le gouvernement canadien porte une lourde responsabilité dans le maintien de l’apartheid israélien, de l’occupation et de la colonisation en donnant un appui inconditionnel à toutes ces politiques du gouvernement israélien.
  • Que le gouvernement du Québec porte aussi une responsabilité dans le maintien de ces politiques à travers son Accord Québec-Israël, entre autres.

 Il est résolu :

■ De répondre favorablement à l’appel de la société civile palestinienne en appuyant  la campagne de Boycott/Désinvestissement et Sanctions jusqu’à ce qu’Israël respecte le droit international et les droits des PalestinienNEs

■ De se joindre à la Coalition BDS-Québec

[1] On ne vote jamais sur les considérants mais seulement sur la résolution.