Campagne « Coupons le courant entre Hydro et Israel Electric! »

Signature du protocole d’entente en matière de cybersécurité entre Hydro-Québec et Israel Electric Corporation. Hadera (Israël), le 22 mai 2017.

Signature, le 22 mai 2017, à Hadera (Israël), d’un protocole d’entente en matière de cybersécurité entre le président du conseil d’administration et du comité des technologies de l’information d’Hydro-Québec, Michael D. Penner, et le vice-président principal, chef de l’information et des communications d’Israel Electric Corporation (IEC), Yosi Shneck, en présence du premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et du président-directeur général d’IEC, Ofer Bloch. Source : Site du premier ministre du Québec – Album photo – Mission en Israël et en Cisjordanie du 19 au 24 mai 2017.

Les faits

Dans la lignée des ententes de coopération de 1997, 2007 et 2008 entre le Québec et l’État d’Israël, étendues dans le cadre de la « mission économique et institutionnelle historique » menée par le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, en Israël et en Cisjordanie du 19 au 24 mai 2017, un protocole d’entente en matière de cybersécurité est signé entre le président du conseil d’administration et du comité des technologies de l’information d’Hydro-Québec, Michael D. Penner, et le vice-président principal, chef de l’information et des communications d’Israel Electric Corporation (IEC), Yosi Shneck.

À l’image d’Hydro-Québec, IEC est une entreprise publique, qui produit et fournit de l’électricité à tous les secteurs de l’économie israélienne, et ce, à la fois dans ses frontières dites « de 1967 », reconnues par les Nations Unies, et dans les territoires palestiniens de Cisjordanie, de Gaza et de Jérusalem annexée, dont l’occupation, la colonisation et l’annexion par Israël sont en violation du droit international, des multiples résolutions de l’ONU et ont été condamnées par la majorité de la communauté internationale.

Préoccupés par ce que pourrait impliquer un tel protocole d’entente, dans ce domaine technologique ô combien sensible, la cybersécurité, dont les liens étroits avec la cyberguerre ne sont plus à démontrer, entre les deux sociétés d’État, nous nous prévalons de Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels afin de requérir une copie de l’entente auprès d’Hydro-Québec. La personne responsable de la Loi au sein de l’entreprise refuse de nous la transmettre, y compris sous une forme caviardée. Nous nous voyons contraints de demander une révision de cette requête auprès de la Commission d’accès à l’information du Québec.

Des recherches ultérieures confirmant nos appréhensions, à la fois au sujet de la responsabilité d’IEC dans les exactions commises par le gouvernement israélien envers le peuple palestinien et au sujet de l’étroite interaction entre les secteurs civils et militaires en Israël, nous demandons au président du conseil d’administration, Michael D. Penner, puis au président d’Hydro-Québec, Éric Martel, « de corriger le tir et de mettre un terme à l’entente ». Cette demande nous est également refusée.

Nous décidons alors, au sein de la Coalition BDS Québec, de mettre en œuvre une campagne citoyenne visant à obtenir l’annulation de l’entente HQ-IEC.

Aidez-nous à faire pression sur le gouvernement et sur la société Hydro-Québec en signant notre pétition en français (« Coupons le courant entre Hydro et Israel Electric! ») ou en anglais (“Let’s cut the current between Hydro-Québec and Israel Electric!”)

Pour en savoir plus

Nous vous invitons à consulter notre Foire aux questions relatives à l’entente HQ-IEC.